top of page
  • Fabienne Zufferey-Corbaz

Une union...deux regards.


Je n’ignore pas que sous le terme d’union ou de mariage, les coutumes, les cultures, les religions, et bien d'autres encore…, sont multiples et variées.

Je m'exprime uniquement sur ce que j’observe autour de ma culture occidentale.

Je garde un profond respect pour tout ce qui existe de différent.

***

Il y a de nombreuses années, le mariage était étroitement lié à la survie.

On se « mettait » ensemble pour rassembler les forces et nourrir les enfants. On avait impérativement besoin des autres, des nôtres.

Aujourd'hui aussi…. oui mais,

La notion du choix du partenaire, comme de la partenaire, s’est installé plus finement.

Du mariage utile et fonctionnel, en passant par le beau mariage ( belle situation, belle renommée ), nous sommes arrivés au « meilleur choix » du conjoint. Celui qu’on aime et qui nous aime, celui qui nous « ira » tellement bien, avec lequel nous construirons et partagerons nos vies.

Aujourd'hui aussi….oui mais,

Les valeurs s’élargissent. On a mélangé les cultures, les religions, on a réparti les tâches, on s’est impliqué de part et d’autre dans une vie professionnelle, on s’est offert des loisirs. On a choisi le nombre d’enfants qu’on a orientés au mieux, selon les critères familiaux et sociétaux. Le monde est grand ouvert, on l’explore, on s’explore, on s’écoute.

Aujourd'hui aussi…oui mais,

On goûte à notre individualité avec le souci de la respecter, avec le désir de se respecter…c’est encore mieux !

Oui…mais,

La moitié des couples se séparent.

Et puisque que la moitié des couples se séparent, on en déduit que le choix d’une vie à deux, comme le sens de la famille, perdent de leur valeur.

Le mariage n’est pas une valeur en soi, il est tout au plus un postulat. Seuls ceux qui l’habitent lui en donnent sa couleur et sa vie.

Il en est de même pour toutes les unions, qu’elles soient associées à un contrat, une religion, ou pas.

Tout va très vite, tout s’accélère. Eh oui ! pour le meilleur et pour le pire !

Si nous sommes sollicités, voir happés par une haute technologie et une vie trépidante, nous sommes également happés par notre désir d’évolution. Il devient une nécessité, une urgence même. Il est temps d’oser « se rencontrer ».

Ce que nos ainés ont développé en trente ans, vous, aujourd’hui, le développez en trois ans peut-être.

Nos ainés n’en étaient pas moins performants, ils ont réglé d’autres affaires, puis préparé notre société et ouvert la voie…

L’Univers, Lui, a donné le coup d’accélérateur !

Les lois humaines sont toujours justes à l’instant où elles sont conçues. Elles répondent à une volonté de souder un idéal, de valider un acte jugé bon. IL L’EST ! L’intention est toujours bonne, seules les croyances bougent au fil du temps.

C’est là que la conscience du changement trouve toute sa place. Là où l’on parlait d’échec, on entend : Expérience

La séparation n’est pas au cœur de l’évènement, c’est la transformation qui devient au cœur de l’évènement.

Chacun s’offre et offre à l’autre, la possibilité de découvrir une nouvelle dimension de lui-même. Ce n’est non plus la séparation qui apporte le changement, mais bien le contour qu’elle visite.

L’heure du prochain rendez-vous n’est pas un lieu, ni même une famille, mais une nouvelle émergence de soi. Personne n’est à côté de SA propre expérience. Nous sommes exactement face à la nôtre, celle qui nous est proposée et qui est justement notre prochaine marche. Rien n’est faux ni mauvais, c’est !

Si elle a lieu d'être, par son aspect radical, la séparation bouscule. Elle permet une entrevue sur nos blessures, une rencontre avec nos forces et nos faiblesses. Elle ne nous évite pas la souffrance, au contraire, elle la visite et revisite jusqu’à en connaître son nom, son apprivoisement, puis sa guérison.

C’est alors qu’on parlera du « chemin de la liberté » et non de « la liberté », figure projetée à tout vent, jusque dans nos clichés les plus alléchants.

« Liberté et bonheur pour le prix d’un ! » Un petit saut dans les niveaux de Conscience, et cette formule sera parfaite !

L’union de deux êtres est toujours juste. Pas toujours facile mais toujours juste. Elle permet la mise en commun de deux énergies qui ont soigneusement choisi de partager ce qu’elles connaissent, de découvrir ce qu’elles souhaitent, mais aussi de rencontrer l’inconnu.

Ce soi-disant « hasard des rencontres » précède le chemin de nos âmes. Parfois ces chemins se séparent, peu importe que vous l’ayez choisi ou non, un autre hasard est à l’œuvre !

Et les enfants alors ?

Non, je ne les ai pas oubliés. Au contraire, Bienvenue à cette nouvelle génération porteuse d’un nouveau message !

Les enfants CRISTAL, dit-on. Ils sont nos aînés de Conscience. Un peu rebelle pour vous jeunes parents ?

Ils ne demandent que votre amour parental qui sera le socle sur lequel reposera l’harmonie du changement.

Pour le reste, ils sauront faire! Ils sauront être!

Bonne route…en confiance !

Hozzászólások


bottom of page